Pratique | Actualités

Retour sur le SylvoTrophée du Morvan 2018

Le Sylvotrophée s’est déroulé pour la 1ère fois en Morvan les 2 et 3 juillet 2018, organisé par le PNR du Morvan, le CRPF et l’ONF. Ce concours forestier est né à l’exemple du concours prairies fleuries, dans 5 Parcs naturels régionaux de l’est de la France et Suisse en 2017. L’idée a été reprise par l’association des Parcs naturels du Massif Central (IPAMAC) dont 7 parcs ont organisé un SylvoTrophée en 2018.

Le principe du concours est la mise en valeur d'une gestion équilibrée entre les 3 fonctions de la forêt : économique avec la production de bois de qualité ; écologique avec la préservation de la biodiversité, des sols, de la qualité de l'eau ; et sociale avec les autres usages tels que la randonnée ou la chasse. Pour cela, des jurés indépendants ont été recrutés selon 3 collèges : sylviculteurs, écologues et usagers de la forêt. Des grilles d’évaluation avec des critères précis ont été remplies par chaque collège au cours de la visite des parcelles, donnant lieu à une note globale. Les objectifs du propriétaire ont été pris en compte au regard des enjeux liés au contexte de la parcelle.

Les candidats, au nombre de quatre, sont : la commune de Château-Chinon Ville, la commune d’Island, le Groupement Forestier pour la Sauvegarde des Feuillus du Morvan (à Autun) et Vincent Peressotti (à Autun). Ils ont tous présenté une forêt feuillue ou mixte, en futaie irrégulière ou en cours d’irrégularisation, avec des objectifs très cohérents de multifonctionnalité. Les échanges avec les propriétaires et leurs gestionnaires ont été riches des regards croisés des différents utilisateurs de la forêt.

Les quatre candidats ont présenté des démarches exemplaires pour tendre vers le meilleur équilibre entre les différentes fonctions dans des forêts dédiées à la production :
• en favorisant la régénération naturelle et le mélange d’essences,
• en pratiquant des coupes sélectives ponctuelles,
• en veillant à minimiser l’impact visuel des travaux d’exploitation,
• en conservant des vieux arbres et du bois mort favorables à la biodiversité
• en respectant les milieux naturels et le patrimoine culturel
• en certifiant leur forêt par un label de gestion durable (PEFC ou FSC)

La commune d’Island et l’ONF (Unité Territoriale d’Avallon) ont présenté une parcelle de 6 ha avec un mélange de chêne et pin sylvestre comportant une zone humide en son milieu. Dans leurs objectifs de gestion, le propriétaire et le gestionnaire apportent un effort particulier à l’amélioration de la qualité des bois, en particulier du chêne, à l’organisation minutieuse d’un réseau de dessertes permettant de préserver les sols fragiles et à la formation et la sensibilisation des affouagistes qui jouent un rôle important dans la gestion forestière de la parcelle. La zone humide est entièrement préservée pour laisser évoluer naturellement une très belle aulnaie.

La commune de Château-Chinon-Ville et l’ONF (Unité Territoriale d’Avallon) ont présenté une parcelle de 8 ha avec un mélange feuillus-résineux dominé par le sapin pectiné et l’épicéa. D’imposants douglas de plus d’un mètre de diamètre sont également présents. L’objectif de gestion vise à produire du bois résineux de qualité tout en augmentant la proportion de feuillus, en particulier le hêtre, afin d’améliorer la qualité de la station et son potentiel d’accueil pour la biodiversité. Située à proximité immédiate de la ville, la parcelle est très fréquentée (sentiers balisés, centre équestre riverain, parcelle d’entrainement des pompiers…) ce qui implique une grande vigilance de la part du gestionnaire et du propriétaire pour sécuriser les chantiers. De nombreuses mesures ont été prises pour ne pas impacter négativement la perception que les usagers ont de leur cadre de vie.

Le Groupement Forestier pour la Sauvegarde des Feuillus du Morvan et son expert forestier ont présenté une parcelle située à Autun de 5 ha de feuillus mélangés, dominés par le chêne. Leur objectif est d’améliorer la qualité des bois de feuillus tout en développant le potentiel d’accueil pour la biodiversité en préservant un maximum de niches écologiques pour la faune et la flore. Un inventaire floristique a d’ailleurs été réalisé de manière à préciser les enjeux écologiques. Egalement très fréquentée du fait de la proximité de la ville et des parcours de promenades, la parcelle fait l’objet de travaux les plus discrets possibles afin de conserver son aspect naturel ; des visites pédagogiques y sont organisées.

Le gagnant du SylvoTrophée est Monsieur Vincent Peressotti, qui a présenté une parcelle située à Autun de 5,5 ha de feuillus et résineux en mélange, dominés par le chêne sessile, l’épicéa, le châtaigner et le hêtre. La gestion de la forêt est tournée d’une part vers le respect de la qualité paysagère du lieu, la parcelle étant sur un versant visible depuis la ville d’Autun, d’autre part sur le maintien d’une forêt résiliente. C’est pourquoi l’objectif est de s’appuyer sur la diversité des essences qui poussent spontanément sur les différentes stations. En parallèle, un important réseau d’arbres favorables à la biodiversité a été inventorié afin d’être conservés. Au-delà des objectifs de gestion mis en œuvre, qui, pour l’ensemble des candidats visent de manière pertinente et vertueuse le respect de toutes les fonctions de la forêt, la parcelle de Monsieur Peressotti présente déjà actuellement un équilibre multifonctionnel qui a été identifié par le jury du SylvoTrophée comme particulièrement remarquable.

Les quatre gestions exemplaires seront mises en valeur à la fête de l’automne les 6 et 7 octobre, sur le stand du Parc. La remise des prix aura lieu lors du séminaire "La biodiversité forestière, qu'est-ce que ça rapporte ?" le 27 novembre à la Maison du Parc.


 Les autres actualités
Parc naturel régional du Morvan, Maison du parc 58230 SAINT-BRISSON - Tél : 03.86.78.79.00