PRÉSENTATION

Le Contrat Global « Cure Yonne » est un outil de gestion et protection de la ressource en eau et des milieux naturels (aquatiques et humides). Il est la formalisation de l’engagement des acteurs pour développer et promouvoir, au moyen d'un programme d’actions, les opérations à mener pour atteindre cet objectif.
Le Contrat Global est la continuation du précédent Contrat Global qui avait été signé en juillet 2009 pour une durée de 5 ans. En 2014, ce contrat, porté par le Parc Naturel Régional du Morvan, est arrivé à terme. 103 communes y adhéraient. Son territoire était réparti sur trois bassins versants ; une partie de l’Yonne amont, l’amont de la Cure et une partie du Cousin.

Le nouveau Contrat Global « Cure Yonne » a été validé par l’ensemble des membres du comité de pilotage (Agence de l'eau Seine-Normandie, Conseil Régional de Bourgogne, les Conseils Départementaux, les Communautés de Communes Entre Cure et Yonne et Pays Corbigeois, les communes d’Avallon et Lormes, le Syndicat d’eaux potable de Pannecière, les Fédération de Pêche de la Nièvre et de l'Yonne,...). Il a une durée de 5 ans, donc, du 1er juillet 2015 au 30 juin 2020.

Bilan du Contrat Global (juillet 2009-juin 2014)

Cet outil, signé entre autre par l’Agence de l'eau Seine-Normandie, le Conseil Régional de Bourgogne et le Parc naturel régional du Morvan, a un bilan positif. Ainsi, sur les 29 M€ prévus, plus de 70% ont été engagés pour la réalisation de travaux en assainissement, eau potable et milieux aquatiques durant les 5 années du contrat. Pour réaliser le bilan de cet outil, deux études ont été réalisées : - Une évaluation effectuée par un bureau d’études extérieur (document disponible en téléchargement). Il en ressort que le contrat est un outil reconnu par tous les acteurs locaux, qui souhaitent poursuivre cette démarche et ainsi contribuer à l'amélioration et la préservation des milieux aquatiques. - Un bilan technique et financier réalisé par la cellule d’animation du Contrat. Ce bilan montre la totalité d’actions réalisées et analyse, par masse d’eau, l’impact de ses actions sur les milieux aquatiques (document disponible). Suite au bilan et à l’évaluation du précédent contrat, la volonté locale et la nécessité de continuer à mettre en place des actions de préservation et amélioration de la qualité de l’eau sont indiscutables. Ainsi, l’ensemble des partenaires intervenant sur les bassins versants concernés a participé à la préparation du Contrat Global. Périmètre du Contrat Global « Cure Yonne ». Le présent contrat global s'étend sur la totalité des bassins versants de La Cure, du Cousin et l'amont de l'Yonne, soit 106 communes.
Le territoire concerné est situé au cœur de la Région Bourgogne et sur trois départements : Nièvre, Yonne et Côte d’Or. Ce contrat global couvre plus de 2000 km² et compte plus de 44000 habitants. Le territoire concerné est très rural, ainsi, la densité de population moyenne est de 21 habitants/km². Fonctionnement du Contrat Global >- Une cellule d’animation, qui est l’interphase entre les collectivités locales et les financeurs
- Un comité de pilotage, qui coordonne et décide les actions à mettre en œuvre. Il se réunit deux fois par an.- Un comité des usagers annuel, lieu d’échange et débats destinées à tous les acteurs de l’eau du territoire.

Des ateliers climat pour comprendre le changement climatique

Élus, représentants d'association de canoë kayak, de pêcheurs, de protection de la nature, structures en charge de la forêt, syndicat d'eau, techniciens… étaient invités à échanger sur les impacts du changement climatique sur la ressource en eau et l’adaptation du territoire.

Lors d’une première session, les participants ont pris connaissance des résultats du programme de recherche Hyccare. Ce projet a consisté à répertorier les connaissances passées sur le climat en Bourgogne et le fonctionnement des bassins versants, puis à modéliser ce que sera ce climat d’ici 30 ans. Des ateliers ont permis d’échanger sur les effets du changement climatique, et ce à quoi ressemblerait le territoire sous ces effets à l’horizon 2050.

La deuxième session était consacrée à l’imagination de solutions concrètes pour s’adapter au changement climatique. Les participants se sont mis dans la peau de différents usagers de l’eau (technicien, élu, citoyen, forestier, agriculteur…) pour mieux comprendre les enjeux, et construire ensemble des projets d’adaptation du territoire. Ensuite, ils ont cherché des façons de répondre aux défis que va nous imposer le changement climatique (alimentation en eau potable, conciliation des usages, diversification de l’agriculture et de la sylviculture, avenir des lacs et étangs..).

70 participants se sont projeté dans ce futur proche, où les débits des cours sont amenés à diminuer, du fait de l’augmentation de la température (estimée à 1,5°C dans le Morvan) qui augmente l’évapotranspiration. Les solutions imaginées sont variées :
- restaurer les zones humides, dont le rôle d’éponge permet de restituer l’eau en période sèche
- modifier la gestion sylvicole de façon à avoir des sols qui retiennent l’eau
- économiser l’eau, au niveau des habitations individuelles
- ré-organiser l’usage des sols en fonction de la présence/absence de cours d’eau
- diversifier l’agriculture de façon à avoir des prairies/cultures plus adaptées

Tous fourmillent d’idées pour s’adapter au changement climatique. Il s’agit dorénavant, pour ces différents acteurs, de porter le message du changement climatique et de voir comment passer à la phase d’action. Le Parc envisage une troisième session d’ateliers pour travailler sur la réalisation opérationnelle de certaines de ces actions."

Parc naturel régional du Morvan, Maison du parc 58230 SAINT-BRISSON - Tél : 03.86.78.79.00