Culture patrimoine | Patrimoine | Inventaire | Savoir faire en Morvan

SAVOIR FAIRE EN MORVAN

Collectage de gestes et savoir faire du morvan


Descriptif - Etat des connaissances

Au vue de la quasi absence de collectage de savoir faire, surtout audio visuel, le Parc s’est engagé sur des collectages audiovisuels. En 2003, 04, 05, après l’identification de personnes (souvent très âgées) détentrices de techniques ou gestes spécifiques au Morvan, le parc a enregistré plus de 40 heures de témoignage dans un esprit ethnologique et de sauvegarde de savoir avec une transmission théorique possible. Et ce, sur 10 communes et auprès de plus de trente personnes. Il fut donc sauvé les techniques concernant : les couvertures en chaume de seigle, les haies plessées, la charrette morvandelle, la taille du granite, les corbeilles en seigle et paniers en osiers, le meunier, les « cordelets » et » capes » pour atteler les bœufs au joug, le dressage de bœufs ou vaches d’attelages et leur conduite au travail, le tressage des cordes. D’autres sujets seront collectés en 2006 : enfants de l’assistance et nourrices, le travail et la mémoire des femmes, les biefs de champs, l’écorçage des chênes, le charronnage; les manches d’outils et leurs usages, le carrier ...

Enjeux
-Sauvegarde et inventaire des savoir faire du Morvan
-Transmission de ces savoirs par analyse des témoignages audiovisuels
- Continuer ces collectages ethnologiques avant que certains savoirs disparaissent totalement
avec les dernières personnes déjà âgées
- valoriser ces savoirs par l’édition de DVD – VHS grand public

Texte de la jaquette du film
« Depuis 2000 ans, le Morvan est toujours resté une terre d’échange et de migration : une terre d’accueil à l'âme bien trempée.
Le massif du Morvan peut vous sembler bien identifié, mais une connaissance plus approfondie vous révélera une douce mosaïque de parlers, de paysages, de contes de musiques, d'architectures et de couleurs.
Après la révolution, avec le déclin du flottage du bois, bois qui a chauffé Paris pendant presque 300 ans, l’ancien paysan bûcheron put acquérir petit à petit ses terres, vivant sur une petite ferme en autarcie. Ce paysan devait maîtriser de nombreux savoir faire et métiers : vannier, sabotier, galvacher, chaumier, maçon, charpentier…
Par bon sens et nécessité, il sut donc s’adapter et tirer partie de cette nature par une bonne gestion économique et écologique.
Les contraintes d'hier sont devenues des atouts, aujourd'hui.
Le Parc du Morvan a souhaité donner la parole à des morvandiaux détenteurs de savoir faire et témoins d’une époque pas toujours facile. Il ne s'agit pas ici d’idéaliser cet héritage mais d’y puiser sens, fierté et imagination. »

Parc naturel régional du Morvan, Maison du parc 58230 SAINT-BRISSON - Tél : 03.86.78.79.00