LE RÉSEAU DE L'ECOMUSÉE DU MORVAN



Ecomusée du Morvan, une histoire d'échanges et de migrations



Suivez l’histoire des hommes et des femmes qui ont façonné le territoire

Depuis toujours, hommes et femmes du Morvan ont circulé, voyagé, accueilli. Par nécessité économique ou politique, beaucoup sont partis, sont revenus, emportant avec eux leurs savoirs, leurs pratiques, rapportant au pays des revenus, des ressources, des idées nouvelles.

C’est un parcours au cœur de ces histoires humaines que vous propose le réseau Écomusée du Morvan: 8 maisons à thème et 3 sites associés pour comprendre la façon dont le Morvan s’est construit au fil des échanges et des migrations, mais aussi pour réfléchir à son avenir. Que nous apprend le regard du Maréchal de Vauban sur le Morvan? Pourquoi le seigle était-il omniprésent? Pourquoi aux 18e - 19e siècles des Morvandiaux et Morvandelles se sont-ils fait galvachers ou nourrices, quittant une terre à laquelle ils étaient attachés? Comment ont-ils réagi face aux soubresauts du 20e siècle, entre guerres et crises économiques? Et aujourd’hui, que reste-t-il de leurs pratiques, de leurs paroles, de leurs mémoires, de leurs engagements?

De site en site, au fil d’un parcours suivi ou au gré de vos promenades en Morvan, découvrez les visages de ce territoire singulier, dans des lieux où histoires humaines, objets témoins, récits et dispositifs numériques se croisent pour faire vivre cette mémoire..

Pour en savoir plus sur chacun des sites, rendez-vous sur la page des maisons à thème (https://lc.cx/Nn6t) ou feuilletez le guide 2018 :











En 2018, l'Ecomusée se réinvente !


L’Ecomusée du Morvan, c’est avant tout une histoire humaine, construite par les habitants du Morvan. Aux côtés du Parc naturel régional du Morvan, des élus et des professionnels des musées, les bénévoles, à l’origine des sites, jouent en effet un rôle primordial. C’est grâce à leur engagement au quotidien que se poursuit l’aventure entamée voilà plus de trente ans.
Aujourd’hui, une nouvelle page est à écrire pour le réseau, puisqu’il est amené à redéfinir son «projet scientifique et culturel», autrement dit sa feuille de route pour les années à venir. Il s’agit de repenser la place de ces musées de territoire auprès des habitants et des visiteurs: pourquoi ce réseau? A quoi peut-il servir aujourd’hui? Qu’en attendent les habitants et les visiteurs, et comment construire et animer avec eux ces lieux qui sont avant tout les leurs ?
L’année 2018 sera consacrée à ces questions et à la construction d’un nouveau projet participatif. En attendant les événements et animations qui jalonneront cette réflexion, vous pouvez d’ores et déjà nous faire part de vos idées, réflexions, envies:
- dans les boîtes à idées que vous trouverez dans les sites du réseau
- à l’adresse ecomuseedumorvan@parcdumorvan.org
- sur Facebook / Parc naturel régional du Morvan



Depuis l'origine, un réseau de territoire qui implique les habitants


La création de l’écomusée du Morvan se fit à l’initiative de Marcel Vigreux, de Claude Régnier et du comité scientifique du Parc naturel régional du Morvan dans les années 1980. La volonté était de transmettre au grand public les travaux de recherche scientifique portant sur le Morvan tout en faisant participer les habitants à la présentation de leur histoire collective.

Ils choisirent de créer non pas un musée unique, mais un réseau de lieux d’exposition, plus adapté à un espace fait de petites vallées, de villages et de hameaux disséminés. Ce réseau peut ainsi, encore aujourd'hui, irriguer et animer tout le territoire ; il permet dès lors d’offrir au plus grand nombre - habitants ou hôtes de passage - un nouveau regard sur le Morvan.
Dès cette époque, les recherches scientifiques remettaient en effet en question l'image traditionnelle du Morvan refermé sur lui-même. Le thème « Echanges et migrations » a donc été retenu comme fil rouge de ce réseau muséal afin de refléter cette histoire intimement liée aux échanges, qu’ils soient économiques, sociaux ou culturels.

La construction du réseau s'est faite sur la durée et différentes maisons ont peu à peu vu le jour :

1989 : Maison du Seigle à Ménessaire (Côte d’Or)
1994 : Maison des Galvachers à Anost (Saône-et-Loire)
1996 : Maison Vauban à Saint-Léger-Vauban (Yonne)
1999 : Maison de l’élevage et du Charolais à Moulins-Engilbert (Nièvre)
2000 : Maison des Hommes et des paysages à Saint-Brisson (Nièvre)
2008 : Maison du Patrimoine Oral à Anost (Saône-et-Loire)
2016 : Maison des Nourrices et des Enfants de l'Assistance Publique à Alligny-en-Morvan (Nièvre)
2017 : Le Musée de la Résistance en Morvan à Saint-Brisson rejoint le réseau


Petit aperçu en images :





Un lieu d’échanges et de rencontres


Chaque année, l’ensemble du réseau offre une programmation faisant rimer patrimoine avec culture vivante. Fêtes, expositions, veillées, lectures, conférences, spectacles sont organisés dans les différents sites afin de créer des moments de rencontres et d’échanges pour tous (habitants, jeune public, touristes, nouveaux arrivants). Ces manifestations sont le fruit d’un partenariat avec les associations, les habitants, les communes du territoire et le Parc naturel régional du Morvan.
Les artistes en résidence au Parc sont également invités à des temps partagés dans les maisons à thème et sites associés.

L’écomusée du Morvan est par ailleurs un lieu d’initiation au patrimoine ethnologique du Morvan. Il propose tout au long de l’année des ateliers pour les groupes scolaires et des visites pour les groupes d’adultes.

Un pôle ressource sur le patrimoine du Morvan


Grâce aux associations et bénévoles qu’il fédère, l'Ecomusée du Morvan est un pôle ressource et un appui techique dans les domaines suivants :
- conservation et la valorisation du patrimoine (méthodes d’inventaire, de conservation préventive…),
- sensibilisation à la sauvegarde du patrimoine vernaculaire (édition d’ouvrages, formation aux techniques de restauration…),
- animation (actions pédagogiques).

Depuis sa création, l’Ecomusée du Morvan a noué de nombreux partenariats avec les institutions publiques (DRAC, Région, Départements, Musées du territoire), le monde associatif et les personnes porteuses de mémoire.
Il est ainsi au cœur d’actions mettant en relation des structures privées ou publiques et favorisant des partenariats pour mutualiser les connaissances, les besoins, les moyens des différents acteurs du patrimoine rural sur le territoire du Parc.

Une partie des résultats des collectes patrimoniales a été mise en ligne sur le site patrimoinedumorvan.org. Cet espace participatif a vocation à être enrichi par les contributions des habitants et des passionnés.


Coordination de l'Ecomusée


Parc naturel régional du Morvan
Chargée de mission Ecomusée du Morvan : Maud Marchand, attachée de conservation
Tél. : 03 86 78 79 48 – Fax : 03 86 78 79 69


  • Envoyer un mail à :

Parc naturel régional du Morvan, Maison du parc 58230 SAINT-BRISSON - Tél : 03.86.78.79.00