Culture patrimoine | Chemins de mémoire

CHEMINS DE MÉMOIRE

Les étapes du projet


2001 – Projet « Chemins de mémoire » lancé par le Ministère de la Défense
2003 – 1er Comité de pilotage et 1ère étude au sein du Parc naturel régional du Morvan
2007 – 2008 : Diagnostic et étude de faisabilité
2010 : Etude scénographique et paysagère
2011 – 2013 : Montage financier
2014 – 2015 : Réalisation
2015 : inauguration 8 et 9 mai 2015

Un projet de territoire


Le Morvan, au cœur de la Bourgogne est reconnu comme un territoire qui porte en lui une mémoire et une histoire très riches tant sur les faits de guerre que sur la Résistance. Le Morvan permet sur un seul espace géographique d’appréhender les différentes formes de la Résistance, développées au cours de la période 1940-1944 et de comprendre ce qu’a été la Résistance en milieu rural.

D’ores et déjà des actions autour de l’histoire de la Résistance existent ou sont en projet : rénovation et installation d’un module d’exposition numérique en 2014 au Musée de la Résistance en Morvan (Saint-Brisson, Nièvre), existence d’un réseau des musées de la Résistance du Massif Central, projet de centre d’interprétation à Dun-les-Places, animations et accueil de scolaires par le Musée de la Résistance en Morvan…

Le projet « Résistances en Morvan – Chemins de mémoire » a pour objectif de transmettre cette histoire de la Résistance en Morvan, ses valeurs. Rendre cette mémoire accessible. En outre, il s’agit de développer une nouvelle offre touristique, le tourisme de mémoire.
En 2015, 21 sites ont été aménagés. Parallèlement à cette valorisation touristique des sites de mémoire en Morvan, une programmation culturelle sera développée afin de structurer le réseau et créer une véritable dynamique porteuse d’une image forte du Morvan, comme un territoire de mémoire et d’histoire

Les Partenaires


- Le Parc naturel régional du Morvan – Maître d’ouvrage
- L’Association pour la Recherche sur l’Occupation et la Résistance en Morvan. Elle gère le musée de la Résistance à Saint-Brisson (Nièvre). Elle réalise les recherches nécessaires au projet et rédige les contenus scientifiques.

Les aménagements ont été financés par :

- L’Europe et la région Bourgogne : Programme opérationnel FEDER Massif Central
- L’Etat : Ministère de la défense (Direction de la Mémoire, du Patrimoine et des Archives)
- La Communauté de communes des Portes du Morvan
- La Communauté de communes des Grands Lacs du Morvan
- L’Amicale du Maquis Bernard

Etat des lieux et diagnostic



En 2007 et 2008, 45 sites ont été répertoriés et sept secteurs géographiques se sont distingués. Ces lieux sont de différentes natures : on recense des stèles et des plaques, des cimetières, des noms de rues, des panneaux d’information historique, des monuments aux morts… Ils rappellent des événements importants (combats et/ou batailles, villages-martyrs, parachutages…) de l’histoire de l’Occupation et de la Résistance dans le Morvan ou présentent des lieux de vie du maquis.

Il existe encore des pratiques commémoratives fortes autour de certains sites. En revanche, d’autres sites ne font pas l’objet de commémoration et il existe peu d’éléments visuels permettant de rappeler les évènements qui s’y sont produits.

Les aménagements touristiques existants n’ont pas été pensés de façon coordonnée, tant du point de vue des informations transmises que de celui de l’utilisation d’éléments visuels communs, donnant l’impression d’un éclatement, voire d’une atomisation de la mémoire.

Certains aménagements restent inachevés. Certains lieux ont une importance historique mais aucun aménagement autour de cette mémoire n'a été réalisé

S’il existe une offre touristique sur le territoire portant sur le patrimoine historique de la Seconde Guerre mondiale, cette dernière n'est pas structurée ni identifiée comme une offre globale faisant du Morvan un territoire privilégie du tourisme de mémoire

Enjeux


o Répondre aux enjeux de transmission et d’animation du territoire par une programmation culturelle et pédagogique qui fasse vivre cette mémoire.

o Faire que les habitants se réapproprient leur histoire ou celle des lieux où ils sont venus vivre.

o S’appuyer sur la valeur économique du tourisme de mémoire.

o Mieux communiquer sur les sites en évitant de multiplier les panneaux à l’excès vidant les sites de tout contenu.

o S’appuyer sur le pôle de coordination et d’animation rassemblant le Musée de la Résistance et le centre d’interprétation de Dun-les-Places

o Participer et s’appuyer sur le réseau des Musées de la Résistance du Massif Central

Principes retenus pour les aménagements


L'atelier Correia associé au studio graphique Indelebil est le maître d'oeuvre des aménagements.

Les principes retenus pour les aménagements sont les suivants :

- Des contenus scientifiques
- Une charte graphique commune
- Des aménagements identifiables de loin

Les sites sont scénographiés en intégrant des formes cubiques et des aplats verticaux où des textes et des photographies seront sérigraphiés. Ces installations prévoient des assises et des porte-gerbes. À travers la construction de ces formes, il s’agit de donner un espace mental qui flotterait autour des monuments et qui attire le regard.

Ces installations sont complétées par l’utilisation d’une palette végétale composée de graminées et de bouleaux demandant peu d’entretien tout en donnant à l’élément naturel toute sa place.

Les sites aménagés


Les aménagements portent 21 sites situés sur les communautés de communes « Portes du Morvan » et « Grands Lacs du Morvan »

- Saint-Brisson, stèle de la croix Grenot – Cimetière – musée
- Montsauche les Settons – monument – stèle de la verrerie
- Dun les Places – église – Cimetière – Stèle de Vermot
- Ouroux en Morvan – mairie – cimetière de Couezon
- Marigny l’Eglise – Stèle de Mazignien – Cimetière
- Chalaux – ferme des Goths
- Plainefas – stèle
- Lormes – Mairie
- Saint-Agnan – Chapelle
- Chaumard – cimetière - maquis - bord de route
- Moux – Monument de la résistance – Maquis des Fiottes

Parc naturel régional du Morvan, Maison du parc 58230 SAINT-BRISSON - Tél : 03.86.78.79.00